Boli Lazare VROH BI

1045047_661493773880359_247392634_n

Boli-Lazare VROH-BI est né à BLEFLA  – Côte d’Ivoire en 1975.

D’ethnie « Gouro », il s’initie dès l’âge de 10 ans aux danses traditionnelles folkloriques de son village et notamment aux danses des masques.

À l’âge de 15 ans, Boli entre au ballet « Siégodé » dans lequel il participe aux créations scéniques en qualité de danseur.

Par la suite, Boli intègre la compagnie « Donoungo » dans laquelle il participe aux créations artistiques en qualité de danseur et commence l’apprentissage des percussions traditionnelles ivoiriennes.

En 1999, Boli intègre la compagnie « Pape Maaf », dans laquelle il perfectionne son art.

Intégré à l’origine en tant que danseur, ses qualités de percussionniste sont rapidement remarquées et Boli et également sollicité pour participer aux créations en tant que percussionniste.

En 2000, au sommet de son art, c’est l’entrée à la fondation « Rootse » comme chef percussionniste et danseur.

Le succès de la fondation emmène Boli au Ghana puis en Europe, aux Pays Bas.

Fort de ses multiples apprentissages, Boli crée en 2002 la compagnie «  Africa Boya »avec Vincent Soé.

977447_661491237213946_199342062_o

C’est alors que Boli développe ses qualités de chorégraphe, et pendant plus de deux ans, il participe à la renommée nationale de la compagnie.

Ses qualités de chorégraphe sont rapidement remarquées par la compagnie « Nayé National », qu’il intègre afin de former les danseurs et de travailler sur des créations qui feront par suite l’objet de multiples représentations en Côte d’Ivoire.

En 2005, Boli crée la compagnie «  Nougbo d’Afrique » avec le danseur-comédien béninois Jean-Claude Bolago.

Les qualités scéniques et les performances chorégraphiques  participent à la renommée grandissante de Boli dans son pays.

En 2007, Boli est contacté par la compagnie « Rem’de » dirigée par Sery Lydie Yolande Sabine.

Boli et sa troupe remportent alors le premier prix au festival de danses folkloriques de Tizi Ouzou en Algérie.

En 2007, c’est la consécration.

Après avoir intégré la compagnie « Nantohi » en tant que chorégraphe, danseur et percussioniste, Boli s’envole une nouvelle fois vers l’Europe, en Autriche avant de gagner la France.

C’est avec bonheur qu’aujourd’hui il transmet son art au sein de l’Association NOUGBO 38 en animant des cours de danses ivoiriennes et de l’Afrique de l’Ouest en général.

En Juillet 2013, Boli monte le spectacle « Réveil d’Afrique » avec des élèves de l’association NOUGBO 38.

Le spectacle est présenté à la Bobine et fait l’unanimité.

1070063_661490347214035_170181042_n

Son énergie, et sa qualité d’artiste complet le conduit à de multiples activités artistiques dans le bassin grenoblois.

De l’organisation de cours de danse pour adultes, il dispose désormais d’un agrément académique afin d’intervenir dans les écoles de la région près du jeune public pour des ateliers de chant, de danse et de percussion.

L’Afrique à portée de main …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *